Imprimer

Psychologie du vieillissement


Qu'est ce que la psychologie du vieillissement ?

La gérontopsychologie – ou psychologie du vieillissement – est l’étude de la psychologie appliquée aux personnes vieillissantes, qu’elles soient ou non atteintes de pathologie(s).
En ce sens, c’est l’étude des processus psychologiques liés à l’âge en lien avec les changements  biologiques, environnementaux, sociaux, relationnels ...

  • Au niveau biologique : L’apparition de maladies physiques ou psychiques pouvant survenir avec l’âge, créant ainsi une dépendance difficile à supporter pour la personne mais aussi pour les proches, ou tout simplement le rapport au corps vieillissant qui change au fil des ans.

  • Au niveau social : Le départ à la retraite qui pour certains peut être un soulagement aura pour d’autres des conséquences plus problématiques si le travail a été un étayage identitaire important et que d’autres activités ou rôles sociaux n’ont pas été investis.

  • Au niveau environnemental : Les personnes âgées qui se retrouvent hors de leur environnement habituel ont beaucoup de mal à s'adapter à leur nouveau lieu de vie. C'est le cas lors d’une entrée en maison de retraite, mais aussi lors d’une hospitalisation. Chez certains cela peut avoir des conséquences catastrophiques, il suffit des fois d'une hospitalisation pour que des troubles cognitifs et/ou comportementaux explosent parce que la personne a perdu ses repères.

  • Au niveau relationnel : La plupart des personnes âgées que nous côtoyons en tant que psychologues sont en général des femmes et veuves qui plus est. Le conjoint est souvent décédé il y a plusieurs années. De plus, il n’est pas rare que les enfants vivent dans d'autres villes voir d'autres régions pour leur travail, nous ne sommes plus à une époque où il y avait trois générations sous le même toit. Nous savons qu'il y a de plus en plus de personnes âgées seules.

De plus, les amis font souvent partis de la même classe d'âge. Il n'est pas rare d'entendre un âgé dire "je n'ai plus d'amis, ils sont tous morts maintenant", ou alors ils sont trop vieux/fatigués/malades pour venir me rendre visite.
Donc il y a un rétrécissement du tissu social.
 
Tous ces changements impliquent un ré-élaboration psychique pour la personne âgée qui prendra plus ou moins d’ampleur selon les cas.
Rappelons que la vieillesse n’est pas une maladie.  Vieillir est un processus normal dans le développement, et cela s’accompagne de crises souvent difficiles à dépasser, comme c’est le cas lors d’autres étapes charnières du développement (l’adolescence par exemple).  Dans cette étape de vie, certains auront besoin d’un soutien, d’une écoute ou d’éléments de compréhension de ce qui se passe ou d’une psychothérapie.

Développement de la gérontopsychologie en France

La gérontopsychologie a actuellement tendance à se développer du fait du vieillissement de la population et de la médiatisation de certaines pathologies apparaissant préférentiellement dans un âge avancé (ex : démence de type Alzheimer). Non spécifiquement orienté vers les maladies liées à l’âge, elle concerne aujourd’hui cependant une large partie de sa pratique à la compréhension de phénomènes en lien avec ces dernières (maladie démentielles, parkinson, etc.).

Des postes ont ainsi été créés dans diverses institutions (hôpital, ehpad, centres mémoires, accueils de jour) ou associations (par exemple associations d’aide aux aidants familiaux), réseaux gérontologiques, CLIC, etc…

D’autres psychologues en gérontologie préfèrent l’exercice libéral, moins représenté.

Le gérontopsychologue ne s’intéresse pas qu’à la psychopathologie et aux moments de crises psychiques. Certains interviennent en amont auprès d’une population indemne de troubles psychiques comme dans les associations ou clubs du troisième âge pour animer des ateliers mémoires ou embauchés par des mutuelles pour animer des conférences destinées aux « jeunes » retraités sur les changements qu’impliquent cette étape cruciale de la vie et comment la gérer.
Les domaines d’intervention du psychologue qui exerce auprès de personnes âgées sont très divers : fonctionnement cognitif, maladie dégénérative, remaniement relationnel (familiaux notamment), fin de vie etc….

Rappelons aussi que le psychologue ne travaille pas seulement avec la personne vieillissante mais aussi en lien avec ses collègues s’il travaille en institution (formations, compréhension des phénomènes psychologiques et comportementaux) mais aussi avec les familles ou aidants (soutien).

Pour pouvoir exercer en tant que psychologue auprès des personnes âgées, il faut avoir un diplôme de Master de Psychologie. Toutefois, très souvent les professionnels de terrain se sont spécialisés en gérontologie pendant leurs études. Il existe également des formations continues et des diplômes universitaires permettant d’acquérir une spécialisation une fois le diplôme validé.

Astrid et Tatine
Psygero

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir